Catégories

Comment l’investissement immobilier permet-il de bénéficier d’une défiscalisation ?

Comment l’investissement immobilier permet-il de bénéficier d’une défiscalisation ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier et vous construire un patrimoine ? Sachez qu’il existe plusieurs dispositifs fiscaux qui visent à soutenir la réhabilitation de logements anciens et la construction de logements neufs. Ces derniers permettent d’investir sans avoir à recourir à des revenus complémentaires. Que peut-on en savoir concrètement ? Comment l’investissement immobilier permet-il de bénéficier d’une défiscalisation ? Les détails dans cet article.

Le dispositif Pinel : une meilleure option pour bénéficier de la défiscalisation

Il existe plusieurs dispositifs qui vous permettent de bénéficier d’une défiscalisation lors d’un investissement immobilier. Parmi ceux-ci, on a le dispositif Pinel. Il s’agit d’une loi mise en place pour encourager les investissements en immobilier neuf. Une fois le bien acquis, vous bénéficiez d’un pourcentage donné selon la durée de la mise en location. Pour une période minimale de 6 ans, vous avez 12% du prix de revient du logement, notamment sur le temps de location. Pour 9 ans et 12 ans, vous avez respectivement 18% et 21%. En pratique, un appartement de 200 000 € peut générer 4000 € d’économie d’impôt chaque année sur 9 ans.

A lire également : Réduire ses impôts efficacement grâce à la loi Pinel : Guide pratique

Le dispositif Malraux : pour une défiscalisation des bâtiments anciens

Avec le dispositif Malraux, vous pouvez investir dans des bâtiments réhabilités et anciens. Mais, pour en profiter, il faudrait que ces derniers soient sis en site patrimoine. Celui-ci quant à lui doit bénéficier d’un Plan de Valorisation de l’Activité et du Patrimoine ou d’un Plan de Sauvegarde de Mise en Valeur. En outre, le système requiert que vous achetiez un bien à rénover ainsi qu’une enveloppe de travaux qui y est relative. Ensuite, vous récupérez 22% ou 30% du coût global des travaux. Mais, cela doit répondre à une limite de 100 000 € de dépenses chaque année fiscale, notamment sur 4 ans au maximum. De fait, un logement « Malraux » de 150 000 € sur 2 ans peut aider à économiser 22 500 € sur l’impôt par année de travaux.

Le dispositif du déficit foncier : pour les contribuables aux grands revenus fonciers

Le dispositif de déficit foncier favorise la défiscalisation des travaux de rénovation d’un logement promis à la location. À cet effet, notons que le coût des travaux s’impute sur les revenus fonciers, et ce, sans limite. Il peut être aussi reporté durant 10 ans. Parallèlement, vous pouvez déduire 10 700 € par an de vos revenus, notamment sur la durée des travaux. Celle-ci est cependant réduite à 6 années consécutives. Par ailleurs, soulignons que le dispositif déficit foncier convient parfaitement à ceux qui possèdent d’importants revenus fonciers imposés. La minoration d’impôt obtenue grâce aux déficits fonciers quant à elle s’intègre dans le plafonnement des niches fiscales.

A découvrir également : Les astuces fiscales à connaître pour baisser ses impôts avec l'immobilier ancien

Outre ces dispositifs, on retrouve également le dispositif de Normandie qui offre les avantages fiscaux que le dispositif Pinel. Quoi qu’il en soit, la défiscalisation immobilière est un outil très efficace en faveur de l’investissement immobilier.

Articles similaires

Lire aussi x