Catégories

C’est quoi un placement financier ?

C’est quoi un placement financier ?

L’ essentiel

  • Pour être rentable, un actif financier doit offrir des rendements supérieurs à l’inflation ; l’
  • épargne bancaire n’est pas un bon investissement financier à moyen terme ;
  • les

  • investissements financiers peuvent être effectués par l’assurance des enveloppes fiscales, PEA, compte d’actions…)
  • ;

    A découvrir également : Acheter une parcelle : quelques conseils utiles

  • il est possible d’investir dans la pierre grâce à des sociétés immobilières prédominantes.

Savoir dans quoi investir n’est pas une petite entreprise. Le retour de l’inflation en 2017 a bouleversé les stratégies traditionnelles des épargnants en termes d’investissements financiers. Par conséquent, les solutions d’épargne bancaire n’offrent plus de rendements suffisants. Il est maintenant nécessaire d’aborder d’autres investissements financiers ! Nous vous proposons une évaluation complète des produits d’épargne qui sont à votre disposition et de leur fonctionnement.

Vous pouvez trouver notre sélection des meilleurs investissements !

A lire aussi : Quels sont les risques des SCPI ?

Qu’ est-ce qu’un actif financier ?

Définition de l’investissement financier

Un investissement peut être défini en mettant de côté de l’argent sur une période donnée pour effectuer une transaction financière rentable.

En d’autres termes, un investissement est un investissement qui, par le biais de mécanismes de courtage bancaire, permet de financer des entreprises, des particuliers ou des politiques publiques (par exemple, une partie des actifs ainsi créés est ensuite transférée aux investisseurs sous forme d’intérêts ou de dividendes afin d’augmenter le risque supporté et le risque. immobilisation possible de pendant la période de placement.

La distinction entre les investissements financiers et les solutions d’investissement

Les investissements doivent être distingués d’une solution d’investissement. Si une solution d’investissement implique un investissement financier, la valeur de réciprocité est pas toujours le cas.

Un épargnant privé n’a pas d’accès direct aux marchés boursiers, il est obligé de visiter un investisseur institutionnel (courtier, banque, assurance…) qui lui propose des solutions d’investissement. Ce dernier lui offrira un certain nombre d’enveloppes fiscales réglementées (assurance-vie, PEA…) ou de livres bancaires (également prévus par la loi) comme moyen d’investir dans des actifs financiers.

Par exemple, lorsque nous parlons d’assurance-vie ou de PEA, ce n’est pas vraiment un investissement financier, mais le moyen par lequel les investissements financiers sont faits.

Enfin, certains investissements financiers et investissements peuvent être effectués sans investissements ni enveloppes fiscales. Par exemple, si vous achetez des actions (ou des actions) d’une société de gré à gré (à l’extérieur d’une bourse réglementée), vous devenez actionnaire et vous n’êtes pas tenu de les transférer à un compte de valeurs mobilières ou à un PEA à poser. Il en va de même si vous investissez dans l’immobilier ou achetez des actions de SCPI (société civile pour l’investissement immobilier). Vous avez donc fait un investissement financier sans recevoir de solution d’investissement. D’un autre côté, vous auriez pu souscrire une assurance-vie pour couvrir vos actions de l’IPAC.

En outre, il est possible de diviser les solutions de placement en plusieurs grandes catégories, en fonction du type d’actifs sous-jacents et des objectifs d’épargne :

  • Livret Bancaire (Livret A, LEP, PEL, CEL, Jeune livre…)
  • ;

  • assurance-vie (fonds en euros, unité de compte) ;
  • bourse d’épargne (PEA, compte boursier) ;
  • provision de retraite (PERP, portefeuille de pension, PERCO) ;
  • immobilier papier (SCPI, SIIC, OPCI).

Tous ces actifs financiers doivent maintenant être examinés en analysant leur activité, leurs spécificités et la fiscalité applicable.

Investissements bancaires : Brochures et comptes de dépôt

En tant qu’intermédiaire financier de premier plan, les banques offrent toute une gamme d’investissements sécurisés (réglementés ou non réglementés). En contrepartie de l’argent placé, les épargnants reçoivent des intérêts sans prendre aucun risque.

Il est possible de diviser ces solutions d’épargne en deux grandes catégories :

  • Économies de visibilité, où les montants fixés peuvent être retirés à tout moment ;
  • économies à durée déterminée lorsque les économies sont bloquées pendant une période donnée.

Économisez à la vue : Avantage de disponibilité

En plus de l’absence de risque, les économies visuelles sont caractérisées par leur liquidité, c’est-à-dire la capacité pour l’épargnant de retirer ses économies à tout moment sans supporter le moindre coût.

En ce qui concerne l’épargne bancaire à la vue, il convient de mentionner :

  • numéro A ;
  • LEP (Livret d’épargne populaire) ;
  • le jeune numéro ;
  • le LDDS (livret pour le développement durable et solidaire).

Le livret A

L’ investissement phare dans les économies de vision est la brochure A. Elle offre un intérêt totalement libre d’impôt, qui est acheté toutes les deux semaines (toutes les 15 par mois) de 0,75 % par an en 2019. Le montant maximal des paiements est fixé à 22 950 euros et n’impose pas de conditions particulières telles que l’émission jeune et le LEP (livre d’épargne populaire).

LDDS : Brochure sur le développement durable et solidaire

Le LDDS est une brochure d’épargne avec 0,75 % d’intérêt pour un maximum de 12 000 euros. Son fonctionnement est basé sur celui du livret

A. LEP : Brochure d’épargne solidaire

Le populaire Les brocheurs d’épargne peuvent être ouvertes par tout résident fiscal français avec un revenu annuel inférieur à 19 779 euros (valable pour une partie, ce dernier augmente selon le spa familial) avec un plafond de 7 700 euros sans intérêt. Au niveau de la rémunération, le taux d’intérêt pour 2019 est de 1,25 %.

Le jeune livret

Le livret jeune est réservé aux personnes ayant une résidence fiscale en France entre 12 et 25 ans. Avec un plafond de 1 600 euros (intérêts exclus), le taux d’intérêt est libéré par les banques sans être inférieur à 0,75 %.

Brochures bancaires non réglementées

Parfois appelés super livrets ou brochures renforcées, livres bancaires non réglementés comme le livret A. Cependant, c’est la banque qui fixe son taux d’intérêt, pas le gouvernement. En outre, les intérêts perçus sont imposés avec la redevance forfaitaire unique de 30%, ce qui le transforme souvent en investissements moins rentables comme brochures réglementées qui sont entièrement déduites. Le plafond est à la discrétion de la Banque et dépasse généralement plusieurs centaines de milliers d’euros.

Épargne à terme : PEL et comptes de dépôt

Sans rendements stratosphériques, l’épargne bancaire à long terme offre des taux d’intérêt plus élevés que les économies en espèces.

Parmi les solutions d’épargne à terme plus familières, il est possible de citer :

  • le PEL (plan d’épargne-logement) ;
  • le compte de rendez-vous (CAT).

Le PEL

Le PEL est souvent commercialisé comme une solution d’épargne idéale pour apporter une contribution initiale à l’achat de biens immobiliers. Les sommes sont « bloquées » pour une période minimale de 4 ans avec un rendement de 1%. La limite supérieure du PEL est de 61 200 euros.

Étant donné que les intérêts du PEL sont assujettis à un prélèvement ponctuel, ils ont été moins rentables que le livret A. En fait, son taux d’intérêt net est de 0,7 %. De la le placement idéal sur, le PEL a donc été renvoyé au placement pour éviter.

Vous pouvez économiser vos économies avant la quatrième année de votre

Compte à terme (TAE)

Enfin, le compte de dépôt est un compte d’épargne « bloqué » pour une période déterminée. Il existe de nombreux taux d’intérêt différents et des conditions spécifiques pour les interdictions de fonds. Ainsi, le CTA peut être un taux variable, un taux d’intérêt progressif, un taux fixe, une offre ou peut ne pas offrir des possibilités de décaissements anticipés. Les rendements se rapportent à la durée du gel des fonds. Plus vous vous engagez à respecter le terme, plus le taux d’intérêt est élevé.

Comme les livres bancaires non réglementés, CAT n’offre aucun avantage fiscal spécifique : les intérêts sont assujettis à un taux forfaitaire unique de 30 % ou sont inclus dans l’impôt sur le revenu.

Dans quoi dois-je investir ? Comparaison des solutions d’épargne pour les banques

fiscal Rendement brut

à

Total

de

, la

, l’

de

Solution

d’investissement bancaire Conditions d’ouverture Liquidité de l’investissement Plafond 2019
Livret A Aucune exception vue 22 950 Euro 0,75 %
LDDS Pas vue Sight Épargne Total Exonération 12 000 Euro 0,75 %
LEP Oui par revenu du ménage Vue Exonération totale 7 700 Euro 1,25 %
Jeune Livret Oui, selon l’âge vue exonération totale 1 600 euros 0,75 % minimum
livres bancaires Pas d’épargne PFU Aucune

fonction bancaire PEL Aucune
épargne à terme (4 ans) PFU 61,200 Euro 1% (0,7% après application de la Taxe forfaitaire)
CAT Aucune épargne à l’échéance (durée variable) PFU Aucune fonction bancaire

En 2019, l’INSEE a estimé l’inflation à 1,2 %. Par conséquent, tous ces investissements bancaires ne vous permettent pas de compenser la hausse des prix (sauf LEP). En conséquence, le capital placé perd sa valeur au fil du temps. Dans le jargon technique, nous parlons de rendements réels négatifs.

Ces solutions de placement ont le seul avantage de réaliser des économies de disponibilité qui sont consommées au cours de l’année en raison d’un manque de meilleure qualité. Afin d’augmenter votre capital à moyen terme, il est important de se concentrer sur d’autres actifs financiers ! Vous pouvez également consulter notre article « Comment placer 10 000, 100 000, 1 000 000 euros ».

****0********** Guide Investor Intelligent

Comment investir ? La réponse est dans les instructions. Je télécharge le guide

lire aussi

Les investissements sans risque sont terminés !

L’ assurance-vie, un investissement flexible et rentable

Hautement estimée ci-dessous En tant qu’épargnants les plus compétents, l’assurance-vie peut être considérée à la fois comme une solution de placement à moyen terme et comme un outil d’optimisation de leur patrimoine.

Ici, nous nous concentrerons uniquement sur sa composante « financière ».

Sur ce point, l’assurance-vie est une enveloppe fiscale qui permet à l’épargnant de constituer un portefeuille d’actifs financiers. Selon sa composition, il est possible de distinguer deux principales catégories de médias au sein de l’assurance-vie :

  • Le Fonds en euros ;
  • les unités de compte ;

Le Fonds en euros : faibles rendements sans risque

L’ Euro Fund a pour particularité la Garantie totale du capital investi. L’épargnant n’est pas exposé aux fluctuations des marchés financiers, il n’est donc pas exposé à des pertes potentielles. Aujourd’hui, le taux de rendement est d’environ 1,50% (0,4 point de plus que l’inflation est un rendement réel positif). Toutefois, compte tenu des prévisions, les rendements d’Eurofond devraient baisser à l’avenir. En outre, il existe de nombreux fonds en euros différents qui n’offrent pas tous les mêmes rendements ou conditions d’investissement.

En outre, l’assurance-vie du Fonds Euro reste un actif financier dont le rendement est relativement élevé compte tenu de l’absence totale de risque pour l’épargnant. Le Fonds en euros peut donc être une alternative au livret A (ou à d’autres brochures bancaires) pour représenter l’épargne à court terme.

Unités de compte : rendements proportionnels à l’appétit pour le risque

En termes d’unités de compte, le processus est le même, mais les actifs sous-jacents sont différents. Dans l’assurance-vie en unités de compte, il est possible d’utiliser un certain nombre d’actifs financiers (comme proposé par l’assureur), y compris :

  • OPCVM (SICAV et FCP), communément appelés fonds de gestion ;
  • ETF (ou trackers) ;
  • unités de SCPI, SIIC, OPCI ;

Tous ces actifs financiers ne sont pas garantis. Toutefois, en tant que bon gestionnaire, le risque de risque peut être ajusté à la part des actifs à risque dans le portefeuille. Plus votre horizon de placement est long, plus vous réduisez les risques en limitant votre exposition à la volatilité du marché.

À ce stade, vous pouvez lire notre article sur les cinq étapes pour bien investir.

Dans tous les cas, une unité d’assurance vie créée intelligemment peut vous fournir d’excellents rendements à moyen et long terme (une moyenne brute de 5% pour un portefeuille équilibré et jusqu’à 7 % ou 8 % pour un portefeuille plus exposé aux marchés boursiers).

Quel impôt sur les actifs financiers de l’assurance-vie ?

La fiscalité de l’assurance-vie a considérablement évolué au cours des trois dernières décennies.

Aujourd’hui, l’assurance-vie offre des avantages fiscaux pour les intérêts gagnés pour vos rachats à partir de la 8e année :

  • Vous bénéficierez d’une réduction annuelle de 4 600€ (9 200€ pour un couple marié ou diplômé) au taux d’intérêt perçu lors du remboursement ;
  • vous bénéficierez d’un taux d’imposition réduit de 7,5% sur la période de paiement de 150.000€.

lire aussi

Vous trouverez ici les détails de l’impôt sur l’assurance-vie.

Investissements : Économies sur à la

L’ assurance-vie est l’une des enveloppes fiscales offrant la plus large gamme de médias d’investissement tout en offrant des avantages fiscaux. Il est souvent comparé à la PEA et au compte de titres, qui sont d’autres solutions d’épargne boursière. Contrairement à l’assurance-vie, vous pouvez utiliser la PEA et le compte de titres pour investir dans des actions individuelles. On parle de titres vivants.

Le PEA (Plan d’action d’épargne) : moins imposé

Le plan d’épargne-actions est plafonné à 150 000€ et vous permet de détenir des actions dans des sociétés. La PEA peut s’avérer contraignante, tout retrait il y a huit ans entraînera l’achèvement du plan. De plus, vous ne serez pas en mesure d’effectuer de nouveaux paiements lorsque vous retirez. Cet investissement est donc destiné à des investissements à long terme.

Les mesures éligibles au PEA sont nécessairement européennes. Ils peuvent également choisir les unités OPCVM pour elles-mêmes : qui sont admissibles au POE. Un fonds est éligible à l’EQE s’il contient au moins 75 % des actions européennes.

Par conséquent, un AEP est un investissement risqué dans la mesure où il est impossible d’assurer une diversification suffisante, tant sur le plan de la nature des actifs qu’au niveau géographique. Toutefois, la durée de l’investissement contribue à réduire les risques de volatilité du marché.

Les gains en capital et les revenus provenant de retraits après 5 ans sont exonérés de l’impôt sur le revenu. D’autre part, les charges sociales (17,2 %) restent dues.

Il y a 5 ans, les produits sont imposés en vertu de la législation générale (taux forfaitaire ou cotisations de sécurité sociale et cotisations de sécurité sociale).

L’ AEP constitue donc une bonne solution d’investissement à long terme, mais elle ne peut pas suffire à assurer une bonne diversification du portefeuille.

Le compte des valeurs mobilières : Le bénéfice de Diversité

Le compte de titres ordinaires (CTO) est l’enveloppe fiscale standard pour les investissements dans un large éventail d’instruments financiers : OPCVM, ETF, obligations, actions, produits dérivés… En principe, vous pouvez créer un portefeuille très diversifié et définir la stratégie d’investissement qui vous convient.

Toutefois, le compte de titres ne fournit aucun avantage fiscal. Les rendements nets de vos actifs financiers sont donc fortement affectés par l’application de l’impôt forfaitaire de 30% sur tous les produits réalisés et les plus-values. En outre, contrairement à la PEA ou à l’assurance-vie, le compte de titres n’est pas un capital de capitalisation. Si vous effectuez une transaction d’achat/vente au sein de votre CTO, vous devrez payer de la taxe sur la valeur la plus élevée atteinte, même si vous ne faites pas de retrait.

Investissements financiers immobiliers

Il est possible de la pleine propriété dans l’immobilier sans acheter de biens immobiliers. En fait, beaucoup ont structures d’investissement immobilier développées, à savoir :

  • SCPI ;
  • SIC
  • et OPCIS.

Tous ces placements immobiliers représentent la valeur sous-jacente des biens détenus par les sociétés d’investissement concernées. L’objectif pour les investisseurs est de bénéficier en particulier des rendements locatifs et des prix de l’immobilier plus élevés.

En outre, ils améliorent la diversification des portefeuilles d’investisseurs en intégrant les actifs immobiliers.

Chacun de ces soutiens à l’investissement correspond à des caractéristiques spécifiques qui affectent la liquidité, le risque et la rentabilité de l’investissement.

SCPI

SCPI sont des sociétés civiles qui détiennent des actifs immobiliers. Il est possible de les diviser en trois catégories en fonction de l’excès de poids de leur revenu et de leurs prestations :

  • Rendement SCPI, où la majorité des actions distribuées proviennent de la propriété ;
  • plus-values SCPI, où le principal rendement provient de l’achat/vente de biens immobiliers ;
  • l’

  • impôt SCPI, y compris l’une des propositions de valeur, est destiné à fournir des avantages fiscaux aux partenaires.

Échangées sur une base volontaire, les actions de SCPI ne sont pas cotées et les cessions d’actions sont assimilées à des transferts immobiliers avec les conséquences fiscales qui en résultent (les coûts de transaction sont donc élevés pour le cédant). Ce type de vente affecte considérablement la liquidité des actions SCPI, surtout en cas de crise, l’immobilier.

Toutefois, les actions de SCPI (si elles sont détenues en dehors d’une enveloppe fiscale) bénéficient du régime de transparence fiscale : les bénéfices de la société sont imposés directement entre les mains des associés, qui peut faire l’éloge des déficits fonciers, des pertes immobilières ou des paiements fiscaux (Pinel Act, Malx…).

Rendements , rendements SCPI peut offrir une moyenne brute de 4% par an, en fonction de la santé du marché immobilier et de la qualité des actifs détenus pour un risque relativement modéré.

OPCI (Organismes de placement collectif en immobilier) : le fonds immobilier

L’ objectif de l’OPCI est de fournir une meilleure liquidité des parts, notamment grâce à un actif constitué d’au moins 10 % de liquidité pour assurer un rachat rapide des parts.

Pour une meilleure diversification du fonds sont également les actifs de titres (environ 30%).

Sur le plan des performances, OPCI fonctionne moins que SCPI. Leur avantage est dû au fait que ces fonds sont généralement plus facilement admissibles à l’assurance-vie. C’est ainsi que vous pouvez à partir d’un réduction de l’avantage fiscal.

Siics : propriétés répertoriées

Les sociétés d’investissement immobilier collectif, également appelées terrains, sont des sociétés cotées qui se spécialisent dans l’acquisition et l’évaluation d’actifs immobiliers. Bien qu’ils soient identiques à SCPI dans leur objet, ils se distinguent de plusieurs façons :

  • Les actions SIIC sont interchangeables sur un marché réglementé, de sorte que la liquidité des actions nationales est nettement plus élevée que les actions de SCPI ;
  • la

  • SIIC est dans le système fiscal des sociétés, de sorte qu’il n’y a pas de transparence fiscale. Il est donc impossible de bénéficier du créneau de l’impôt foncier en achetant des terrains ;
  • la volatilité des parts de pays dépasse les parts de SCPI (les SIIC représentent plus de risques à court terme) ;
  • les rendements des SIIC (environ 6 % bruts) sont supérieurs à ceux de SCPI, avec des coûts inférieurs.

Si vous voulez en savoir plus, veuillez vous pouvez consulter cet article sur la différence entre SCPI et SIIC.

lire aussi

Où puis-je placer votre argent en 2020 ?

Autres types d’investissement

En fait, lorsqu’il s’agit d’investir de l’argent, il y a beaucoup d’options, pas nécessairement seulement des investissements financiers. Résidence principale, propriétés locatives, crowdfunding, etc. La gamme d’opportunités est large et comprend des investissements encore plus ou moins originaux. Par exemple, il est possible de gagner de l’argent en investissant dans des panneaux solaires, en devenant propriétaire d’une forêt ou même d’une vache ! Cependant, avant de commencer, il est nécessaire de connaître les conditions d’investissement. Dans l’ensemble, gardez à l’esprit qu’il n’est pas nécessaire de mettre tous les oeufs dans le même panier.

Voulez-vous investir ?

Obtenez des conseils personnalisés en quelques clics.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons