Catégories

Les bases pour réussir son investissement en pierre papier ?

Les bases pour réussir son investissement en pierre papier ?

Le saviez-vous ? Le terme Pierre papier désigne les parts qui sont attribués à chaque investisseur dans une SCPI. Il s’agit en d’autres termes du revenu ou des gains des différents participants de la Société Civile de Placement Immobilier.

Alors à quoi renvoie spécifiquement ce terme dans le domaine de l’investissement et quelles en sont les particularités ? Que faut-il comme prérequis pour que votre investissement soit rentable ? Nous vous donnons des éléments de réponse à ces préoccupations dans cet article pour vous permettre de démarrer et conduire votre investissement en toute sérénité.

A lire aussi : Stratégies efficaces pour la défiscalisation immobilière en zone tendue

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

L’image de la pierre et du papier renvoie au fait que l’investisseur est détenteur de parts sous forme de papier et non pas directement des actifs immobiliers (la pierre). On peut également parler d’investissement immobilier sur papier.

Le principe de ce type d’investissement

Il s’agit d’un type de placement immobilier qui présente la particularité que votre investissement soit géré par l’intermédiaire d’une société de gestion. En d’autres termes, investir en pierre papier, c’est s’engager dans une forme juridique de société où les fonds des investisseurs sont utilisés par une société de gestion pour investir dans des immeubles.

A lire également : Optimisez votre fiscalité en choisissant la location meublée !

Le principe de ce placement se présente comme suit : les loyers sont partagés aux différents investisseurs proportionnellement aux parts qu’ils détiennent. Notez que les frais de gestion du parc immobilier (assurance, taxe, rénovation, etc.) doivent être déduits avant la redistribution. Ce n’est donc pas un investissement immobilier classique, vous investissez dans une société spécialisée dans l’investissement immobilier.

Les bases juridiques d’une SCPI

La création d’une SCPI n’est pas du tout aisée, car le cadre juridique qui qui encadre cet investissement est très contrôlé et protecteur pour les investisseurs. Cette opération consiste à rédiger des statuts et élaborer d’autres documents pour respecter la réglementation en vigueur établie par l’AMF.

Le capital initial est de 760 000 euros et c’est un des éléments qui rendent complexe la création des SCPI. Ledit capital est divisé en parts sociales de minimum 200 euros. Il existe le capital fixe et le capital variable. Nous vous conseillons de démarrer par une SCPI à capital variable si vous souhaitez vous lancer dans l’investissement en SCPI pour accroitre vos chances de réussite.

Après la redistribution, chaque associé reçoit un certificat nominatif de parts qui indiquent le nombre de parts. Avec ce titre, vous avez droit au vote en assemblée général en rapport et le poids de votre vote dépend du nombre de parts que vous possédez.

Connaitre les différents types de SCPI : facteur important pour réussir votre investissement

Il existe différentes catégories de SCPI en fonction de la nature du parc immobilier concerné.

SCPI fiscales

Parmi les SCPI fiscales, on a celles de Robien, de Duflot, de GIraldin, de Pinel, de Scellier, de Malraux et de déficit foncier. Ici, les parcs immobiliers acquis correspondent à chacune de ses lois fiscales.

SCPI de rendement

Ce type de placement se rencontre principalement en immobilier professionnel, qui offre un rendement assez élevé et sur une longue période.

SCPI de plus-value

Dans ce type, le rendement est faible mais compensé par une plus-value élevée. Par exemple si vous optez pour un investissement dans des appartements sous la loi 48, les rendements sont relativement faibles car les coûts des loyers sont modestes. Toutefois, à la suite du décès du locataire, vous pouvez prétendre à une forte plus-value.

Les différentes options de financement en SCPI

Pour réussir dans votre investissement en SCPI, vous devez pouvoir l’adapter en fonction de vos objectifs. Quatre options de financement s’offrent à vous pour investir en SCPI.

Investissement en cash

Si vous êtes juste à la recherche de revenus complémentaires pour mieux boucler vos fins de mois, alors vous pouvez envisager l’utilisation de vos fonds propres (vos liquidités).

bases pour réussir son investissement en pierre papier

Investissement en crédit

Si vous disposez d’une bonne trésorerie auprès de votre institution bancaire, vous pouvez procéder à votre investissement via un crédit.

Investissement en démembrement

Dans le cadre d’une succession familiale, vous pouvez faire recours au démembrement d’un bien.

Investissement en assurance-vie

Vous pouvez investir dans une SCPI au travers de votre contrat d’assurance-vie. Les assureurs proposent des unités de compte qui prennent en compte les SCPI. Dans ce cas, les revenus perçus sont exonérés de taxe tant qu’ils sont dans votre contrat.

Il est crucial de bien étudier les caractéristiques de tous les types de SCPI afin de choisir celui qui s’adapte le mieux à vos besoins et à votre situation patrimoniale. Certains offrent de bons rendements et permettent la diversification du patrimoine tandis que d’autres donnent accès à des avantages fiscaux (dispositifs de défiscalisation).

Le choix d’une SCPI : les éléments à prendre en compte

Comment faire le choix ?

Les objectifs des uns et des autres sont différents. Avant de vous lancer dans l’investissement en général, vous devez au préalable fixer vos objectifs ainsi que votre durée de placement. C’est en fonction de ses paramètres que vous pourrez faire un choix réussi. Un autre paramètre à prendre en compte est la fiscalité des revenus obtenus via votre investissement. Si vous êtes de ceux dont le taux marginal d’imposition est élevé, vous gagnerez à choisir des SCPI dont le parc immobilier se trouve en dehors du territoire français.

Qui est éligible à un investissement en SCPI ?

À ce jour, toute personne peut investir dans une SCPI. Pour un actif au sommet de sa carrière pro, il sera préférable d’opter pour une SCPI à crédit. Pour celui qui ne dispose pas de revenus complémentaires, une SCPI en démembrement sera la meilleure option.

Pour un épargnant subissant une forte pression fiscale, il devra opter pour une SCPI en contrat assurance-vie ou via des SCPI européennes.

Vous avez dès à présent les informations de base nécessaires pour la réalisation d’un investissement en pierre papier. Pour avoir de plus amples informations et détails sur l’investissement en SCPI, n’hésitez pas à vous rapprocher des conseillers spécialisés dans ce type d’investissement pour un accompagnement adéquat.

Vous pouvez par exemple contacter les conseillers Euodia qui se feront une joie de vous aider à lancer votre investissement et s’assurer qu’il soit rentable à terme.

Les avantages et inconvénients de l’investissement en SCPI par rapport à l’immobilier physique

Les avantages et inconvénients de l’investissement en SCPI par rapport à l’immobilier physique

L’investissement en SCPI présente plusieurs avantages. Tout d’abord, il est plus facile d’accéder à la propriété immobilière avec une SCPI dans le sens où vous ne disposez pas obligatoirement des fonds nécessaires pour acquérir un bien immobilier. Lorsque vous achetez une part dans une SCPI, vous devenez copropriétaire du parc immobilier détenu par celle-ci. Les revenus générés sont réguliers et stables grâce aux loyers perçus sur le parc immobilier acquis par la société. En investissant dans une SCPI, vous bénéficiez aussi d’une fiscalité avantageuse sur vos revenus locatifs. L’investisseur n’a pas besoin de s’inquiéter de la gestion locative ou administrative puisque c’est la société qui gère tout cela pour lui.

Il y a aussi quelques inconvénients liés à ce type d’investissement. Tout d’abord, il existe un risque lié au marché immobilier qui peut influencer directement les rendements obtenus via votre investissement en pierre papier. Contrairement à l’acquisition d’un bien immobilier physique dont nous sommes propriétaires exclusifs, le patrimoine créé n’est pas tangible, il est virtuel car on possède simplement des parts sociales dans une structure juridique. Le risque de liquidité est aussi présent. Vous pouvez revendre les parts que vous détenez dans une SCPI mais cela peut prendre du temps. L’investissement en SCPI présente des avantages et des inconvénients par rapport à l’immobilier physique. Pensez à bien analyser la situation avant de vous lancer dans cette forme d’investissement.

Comment gérer et suivre son investissement en SCPI : conseils pratiques

Une fois votre investissement réalisé dans une SCPI, il faut le suivre régulièrement. Voici quelques conseils pour vous aider à bien gérer votre portefeuille de parts sociales.

Tout d’abord, prenez le temps de connaître la société dans laquelle vous avez investi. Renseignez-vous sur ses différentes prestations et soyez attentif aux performances historiques ainsi qu’à son évolution future. Analysez les rapports annuels mis à votre disposition par l’équipe dirigeante (rapport financier, rapport d’activité…) afin de comprendre les grands axes stratégiques retenus par la direction générale pour faire face aux défis actuels du marché immobilier.

Surveillez les variations des prix des parts dont vous êtes copropriétaire. Vous pouvez aussi effectuer un suivi régulier du taux d’occupation physique (parfois appelé « taux de remplissage ») qui représente le nombre de locaux loués sur l’ensemble du parc immobilier détenu par la SCPI. Effectivement, plus ce taux est élevé, meilleure sera la rentabilité offerte grâce aux loyers perçus. Il faut savoir que si cette donnée s’avère en dessous des prévisions initiales ou baisse significativement sur une période prolongée, cela peut impacter négativement vos revenus immobiliers futurs.

N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un professionnel du secteur financier pour vous accompagner dans cette démarche. Les SCPI étant des produits financiers complexes, il est toujours préférable d’avoir un regard extérieur afin de bénéficier d’une analyse objective et impartiale.

Grâce à ces quelques conseils pratiques, vous devriez être en mesure de bien gérer votre portefeuille de SCPI dans la durée. N’hésitez pas aussi à suivre régulièrement l’actualité immobilière ainsi que celle liée aux marchés financiers pour anticiper les évolutions futures qui impacteront directement vos revenus locatifs.

Articles similaires

Lire aussi x