Catégories

Comment déclarer SCPI IFI ?

Comment déclarer SCPI IFI ?

Depuis plus de 3 ans, l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) a été remplacé par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Tous les biens et les droits immobiliers, peu importe leur nature, sont taxés chaque année.

Cependant, de nombreuses questions sont posées aujourd’hui : comment déclarer SPI IFI ? Qui contrôle et encadre les SCPI ? Si les questions énumérées vous intéressent, lisez la suite de ce mini-guide pour mieux comprendre.

A lire en complément : Acheter une parcelle : quelques conseils utiles

Quel est le processus de déclaration de ses revenus de SCPI ?

Pour déclarer vos revenus fonciers, si vous êtes un investisseur, vous devrez vous munir d’un relevé annuel qui est délégué par la SCPI. Sur ce relevé, on retrouve en effet les loyers bruts annuels réunis. Pour cela, tous les biens immobiliers dont vous êtes détenteur directement doivent être déclarés à l’IFI. Comme exemple de biens immobiliers, il y a les immeubles (loués ou non), les parcelles en construction, mais aussi les terrains.

La déclaration des SCPI de même que la valeur de l’ifi scpi consistent à suivre les IFU qui sont délivrés par les sociétés de gestion. Les consultants du centre SCPI vous donnent un suivi total lorsque vous achetez des parts avec eux. Cela facilite la déclaration de vos SCPI.

A lire en complément : Quels sont les risques d’investir dans l’immobilier ?

Comment sont taxés les SCPI détenant des actifs à l’étranger ?

Parmi vos parts de SCPI, certaines sont constituées de bureaux à l’étranger. L’imposition des rémunérations qui proviennent des propriétés immobilières qui se retrouvent dans un autre pays se pose donc dans le pays de situation de l’immeuble.

Toutefois, si vos revenus qui proviennent de l’étranger sont domiciliés en France, la société qui s’occupe de vos parts de SCPI se doit de vous fournir des informations à partir de l’IFU. Autrement dit, il revient à ladite société de faire la déclaration de vos SCPI.

Les SCPI servent aux économes de toucher des salaires réguliers à partir de la constitution d’un patrimoine immobilier. Ils sont encadrés et contrôlés par les établissements tels que l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’Assemble général de la SCPI, le conseil de surveillance de la SCPI, le commissaire aux comptes et l’expert immobilier.

Comment sont imposés les revenus des SCPI ?

Les SCPI sont fiscalement transparentes. En effet, le porteur de parts est imposé comme un détenteur d’actif direct. Les revenus des SCPI étant considérés comme des revenus fonciers sont imposés au barème progressif de l’impôt sur la paye, exhaussé des prélèvements sociaux qui sont actuellement de 17,2 %.

L’imposition des loyers au régime microfoncier

Si en dehors des revenus provenant de vos SCPI, vous recevez des payes foncières provenant des locations non meublées et que votre montant de revenu est inférieur à 15 000 €, vous serez automatiquement soumis à un régime microfoncier.

Une fois que vous êtes soumis à un tel régime, vous bénéficiez alors d’un abattement forfaitaire de 30 % sur les loyers que vous percevez. Tout ceci est directement appliqué par la gestion fiscale et couvre les charges liées à l’habitation.

L’imposition des loyers au régime réel

Si vos revenus annuels sont supérieurs à 15 000 €, vous êtes soumis à un régime réel. À ce niveau, les revenus fonciers sont imposés en soustrayant les charges des logements.

Articles similaires

Lire aussi x