Catégories

Bien choisir son viager : Quel type de viager choisir ?

Bien choisir son viager : Quel type de viager choisir ?

Les personnes âgées peuvent avoir un complément de revenus en optant pour le viager. Cette solution n’est pas très connue, mais c’est pratique pour subvenir à ses besoins. Il existe pour trois types de viager au choix pour répondre aux besoins de chacun. Pour bien choisir, découvrez dans ce qui suit les informations à connaître sur cette solution.

Les différents types de viager ?

Il existe trois types de viager que vous pouvez choisir pour votre patrimoine immobilier. Vous pouvez aussi trouver d’autres catégories de viager au cours de vos recherches. C’est le cas par exemple du viager mutualisé selon Vitalimmo qui permet aux seniors de vendre la pleine propriété de leur bien à un acheteur institutionnel. Ici, l’acheteur institutionnel peut être une compagnie d’assurance, une mutuelle, etc. À la différence du viager classique, le capital perçu est immédiat et correspond à 100% de la valeur habitée du bien.

A lire aussi : Comment créer une SCI ?

Cette catégorie de viager peut être classée dans le viager occupé qui est le premier de viager. C’est la solution la plus choisie par les seniors aujourd’hui car présente de nombreux avantages. Ici, le vendeur habite toujours dans le logement jusqu’à son décès d’où son nom. C’est donc un complément de ressources à vie sans devoir payer les taxes foncières, habitation et les charges courantes. Pour l’acheteur, il permet de faire un placement immobilier à long terme avec un bien au-dessus de son pouvoir d’achat.

Le viager libre est un contrat permettant à l’acquéreur de prendre immédiatement possession du logement dès la signature. Il présente également de nombreux avantages pour le vendeur avec un prix de vente supérieur à celui du viager occupé. C’est aussi un complément de revenu jusqu’au décès du vendeur. Pour l’acheteur, la prise de possession immédiate du bien permet de réaliser des aménagements et le transformer.

A lire en complément : Comment déclarer SCPI IFI ?

Le dernier type est le viager loué dont l’acquéreur du logement récupère les loyers et les donnent tout ou partie au vendeur. On peut aussi le classer dans le viager libre qui donne la totale liberté au bien acheté. L’acquéreur peut donc opter pour une location du logement et le transformer pour en tirer des loyers plus avantageux.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Pour mieux choisir le type de viager le plus adapté à votre situation et profiter au maximum de votre patrimoine immobilier. Le vendeur, également appelé crédirentier, perçoit des intérêts avec le viager en fonction de son âge. En effet, le vendeur bénéficie d’exonération de taxe sur les plus-values et peut aussi faire des donations permettant d’avoir des abattements. Cela s’élève à 70% pour les seniors de 69 ans, 60% pour ceux compris entre 60 et 69 ans, 50 ans entre 50 et 59 ans et 30% pour les seniors moins de 50 ans.

Comme nous l’avons déjà abordé plus haut, le viager est aussi avantageux pour l’acheteur, aussi appelé débirentier. Ce dernier peut donc devenir propriétaire du bien sans apport personnel. Le prix du bien est généralement plus élevé que le budget en votre possession et le viager est la solution idéale dans ce cas. Il y a tout de même une somme que l’acheteur devra verser au moment de la signature du contrat, soit entre 20 à 40% du prix théorique du bien.

Il y a aussi certains risques que l’acheteur et le vendeur doivent prendre en compte avec le viager. Puisqu’il n’y a pas de cadre juridique précis, il faudra prendre en compte la répartition des charges (électricité, travaux, etc.). Dans le cadre du viager occupé, la renonciation d’habitation du vendeur doit être aussi précisé puisque le vendeur ne peut occuper le logement sans autorisation.

L’acheteur doit également savoir que la valeur totale de la rente est toujours incertaine. Celle-ci dépend toujours de l’âge et de l’espérance de vie du vendeur. Le montant du montant dépend aussi de la valeur du bien et les loyers que l’acquéreur pourra percevoir en cas de logement loué. Néanmoins, le viager reste avantageux aussi bien pour le vendeur que l’acheteur.

Articles similaires

Lire aussi x