mardi 12 juin 2012

Qui peut encore acheter à Paris?

Le mouvement de baisse des taux de crédit enclenché début 2012 se poursuit en juin, notamment en Ile-de-France où à 3,89 % en moyenne sur 20 ans, les taux sont proches de leur plus bas niveau historique.

Malgré ces conditions très avantageuses, la demande est en baisse à Paris et l’attentisme demeure en raison de la conjoncture économique et des prix qui restent élevés en dépit de la baisse du nombre de transactions. Ainsi, malgré un apport moyen de près de 40 % et des revenus supérieurs à 8 300 € pour un couple, moins de 1 parisien sur 2 achète à Paris, un tiers faisant le choix d’acheter en périphérie et 20 % en province.

Cependant, malgré la chute des taux depuis le début de l’année, le marché parisien semble marquer le pas : d’après les chiffres des Notaires d’Ile-de-France, après un mois de janvier exceptionnel, les ventes à Paris sont en baisse respectivement de 16 et 21 % en février et mars sur un an quand les prix, à 8 260 €/m² en moyenne au 1er trimestre 2012, baissent de 1,1 % par rapport au 4e trimestre 2011 mais restent en hausse de 7 % sur un an.

Depuis 2000, les prix à Paris ont augmenté de 186 % et le pouvoir d’achat immobilier pour une mensualité égale à 1/3 du revenu fiscal moyen a baissé de 43 %, passant de 51 m² à 29 m².

Lire l'article complet : MeilleurTaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire