mardi 3 juillet 2012

HLM : 380000 logements à attribuer !

On nous parle souvent en France de 500 000, 600 000, un million de logements qui manqueraient. Sur quels critères, où habitent ceux à qui manquent ces logements en attendant le miracle ? Bref le lobby du bâtiment et des métiers de l'immobilier devrait se rapprocher de la gestion de HLM qui a peut-être une solution partielle.

En effet, l'Union nationale de la propriété immobilière a déposé auprès de Bruxelles une plainte, dénonçant la présence trop importante des revenus les plus aisés dans ces logements.

Selon Le Figaro : "La gestion des HLM est à nouveau pointée du doigt! Le logement public ne remplit plus la mission pour laquelle il a été créé», affirme France Bouvin, déléguée de l'Unpi au Parisien-Aujourd'hui en France. L'Union nationale de la propriété immobilière (Unpi) a ainsi porté plainte le 5 mai dernier auprès de Bruxelles contre la mauvaise gestion des habitations à loyer modéré (HLM). «La Commission européenne s'est donné ce délai pour voir si notre demande était dans le domaine de leur compétence», a déclaré France Bauvin, déléguée à l'Unpi."

"Chaque année, l'État verse aux offices HLM 25 milliards d'euros d'aides pour y loger les ménages les plus modestes de France. Or, selon l'association de défense des propriétaires privés, 380.000 logements HLM, soit près de 10% du parc, seraient occupés par des ménages qui ont des revenus mensuels supérieurs à 4000 euros par mois. «La moitié des cadres ont accès au logement public et seulement 45% des plus pauvres. Il y a un détournement complet des règles qui régissaient le logement public au départ», explique France Bauvin. Et d'ajouter: «Nous ne dénonçons pas le logement public mais la manière dont les 25 milliards d'euros alloués ont été utilisés.»"

Les voies de la "justice sociale" sont parfois impénétrables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire