Catégories

Est-il plus avantageux d’être locataire ou propriétaire ?

Est-il plus avantageux d’être locataire ou propriétaire ?

La question mérite d’être couronnée au regard de l’immobilier parisien ces dernières années et, dans une moindre mesure, dans une petite couronne.

Beaucoup de jeunes couples se posent maintenant la question, surtout à Paris, où le prix moyen au mètre carré atteint des sommets, autour de 9 000€, mais avec d’énormes différences qui dépendent des quartiers et des quartiers.

A lire en complément : Quelles sont les obligations des parties ?

À moins qu’ils ne versent une contribution significative (de 20 à 30 % de la valeur d’achat de la propriété), les acheteurs remarqueront une augmentation significative des frais entre le montant de leur loyer existant et le paiement mensuel requis pour leur achat. Et les dépenses ne s’arrêtent pas là, car il comprend également l’impôt foncier, les frais de copropriété et tous les travaux liés à l’entretien de l’immeuble, convenu à la réunion des copropriétaires.

A voir aussi : Quels sont les placements qui rapportent le plus ?

Selon une étude de l’agent immobilier meilleurtaux.com, il faut maintenant plus de 6,5 ans pour que votre achat soit plus avantageux qu’une location. En fait, l’achat de votre résidence principale nécessite une réflexion à moyen terme, car la revente prématurée ou irréfléchie vous fera perdre de l’argent.

L’ achat d’une propriété ne se limite pas à la valeur de la propriété. Il est nécessaire d’ajouter les frais de notaire (de 7 à 8% de la valeur d’achat) aux frais de garantie ou d’hypothèque, sans oublier les frais de rafraîchissement ou d’embellissement qui paieront toujours la facture.

  • Prenons un cas spécifique :

Pierre et Anaïs, 30 ans, mariés, sont locataires d’un T2 de 45 m2 dans le 17ème arrondissement de Paris et payent une location mensuelle de 1400€ frais inclus.

Pierre est un dirigeant dans une entreprise informatique, Anaïs manager est prêt à soutenir. Vous souhaitez séjourner à Paris ou dans une petite couronne à proximité.

Tous deux, leurs revenus, y compris les primes, s’élevaient à 6500 euros par mois et font l’objet d’une économie de 50 000€ au fil des ans.

Après 5 ans de vie commune, ils prévoient d’acheter un appartement de 2 chambres où leur futur enfant pourra être logé. En prévision des dépenses encourues par tous les propriétaires, vous ne voulez pas rembourser plus de 2100€ par mois, car ils savent qu’en parallèle avec leur projet immobilier, ils paient près de 10 000€ d’impôt par an.

Votre banque est prête à vous accorder un prêt de 460 000€ (2 100 euros sur 25 ans, 2%), avec leur contribution couvre les honoraires de notaire et la garantie du prêt.

Après plusieurs visites dans diverses agences immobilières, ils sont affectés par la réalité du marché et font les commentaires suivants :

1. Votre budget est très confortable, ne vous permet pas d’acheter plus de 50m2

2. Vous rembourserez plus de 2100€ par mois pour obtenir une surface avec laquelle vous vivez actuellement (c’est-à-dire 700€ de frais supplémentaires par mois, hors taxes foncières et frais de copropriété)

3. Vous êtes mal à l’aise avec l’idée d’emprunter plus de 25 ans pour acheter une pièce de 3 pièces assez compacte.

Anais et Pierre comprenaient que leur qualité de vie était évaluée. Celui qu’un locataire reste.

im Conscience de la perte sèche causée par le paiement de leur loyer mensuel et dans un effort pour construire une fortune pour préparer l’avenir, ils ont décidé sur les conseils d’un conseiller en gestion d’actifs à développer sur les conseils d’un conseiller en gestion d’actifs.

Compte tenu de leur fiscalité (10 000 euros d’impôt annuel), divers régimes d’investissement peuvent leur permettre de constituer un patrimoine tout en agissant sur leur fiscalité.

D’ autre part, les conditions d’accès au crédit leur permettent de financer la totalité de leur investissement sans contribution.

  • Bilan du projet :

· Anais et Pierre sont devenus propriétaires d’un nouvel appartement à Lyon, d’où vient Pierre).

· Recevez un loyer mensuel de 650€ et bénéficiez d’une réduction d’impôt annuelle de 4000.000€

· Vous remboursez 940€ par mois à la banque (200 000€ empruntés en 25 ans, au taux de 2%)

Tableau de trésorerie annuel

Loyer annuel 7800 €
Réduction budgétaire 4000€
Dépenses annuelles (frais administratifs, copropriétés et impôts fonciers) — €1560
remboursement des pensions — 11.280€
Cas annuels 1 040 € ou 87€ en moyenne par mois

Pour une économie mensuelle de moins de 100€ par mois (1040€/ 12 = 87€), Pierre et Anaïs rembourseront 1200€ pour leur loyer.

En vue d’une revente de leur appartement au prix d’achat 10 ans plus tard (après la période d’imposition de 9 ans, ils auront formé un capital d’environ 63 000€ sans aucune plus-value immobilière possible.

Dossier patrimonial avec 10 ans :

  • A&P a un capital de 63000€
  • A&P a décidé d’économiser 300€ par mois pour augmenter les économies existantes de 50000€
  • Vous avez maintenant plus de 86 000€ de côté (sans Intérêts d’investissement)
  • À l’âge de 40 ans, ils peuvent donc envisager d’acquérir une contribution minimale de 150 000 euros.
  • Entre-temps, ils ont déménagé dans un appartement T3, qu’ils pouvaient louer 1700€ par mois et maintenir leur qualité de vie.
  • Conclusion

En suivant cette stratégie patrimoniale, A&P a préservé sa qualité de vie tout en construisant un patrimoine. Ils ont judicieusement investi 700 euros de différence entre leur loyer existant et le paiement mensuel qu’ils voulaient rembourser dans le cadre de leur projet initial de propriété résidentielle, répartis comme suit :

· 300€ supplémentaires dans une location

· 300€ pour un Aide à l’épargne

· 100€ d’économies mensuelles sur votre projet d’investissement locatif.

Pour plus d’informations

Copyright :PROMOTHOME©

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons