jeudi 18 avril 2013

En finir avec la bulle immobilière, par Vincent Bernard


Quand l'immobilier va, tout va ne rime pas nécessairement avec augmentation des prix et difficultés pour se loger. Le blocage du marché ne profite pas au secteur et contrairement aux idées reçues, le manque de liberté - et donc de libéralisme - dans le secteur de la construction entraîne un effet de rareté et de la spéculation.

Vincent Bernard nous explique dans son article pourquoi la baisse des prix et le dégonflement de la bulle est une bonne nouvelle pour l'économie.

"L'immobilier, parce qu'il est, à tort, plus perçu comme un placement que comme un bien de consommation, est le seul secteur d'activité dans lequel certains parlent de crise quand les prix baissent."

"Dans aucun autre secteur, un économiste n'oserait affirmer que la capacité des offreurs à imposer des prix élevés est une bonne chose. L'immobilier ne fait pas exception."

 Libéraliser ne veut pas dire supprimer toutes les règles, mais permettre l'accès à la propriété privée à un plus grand nombre en permettant de construire plus facilement et redistribuer un peu les cartes aux acheteurs, surtout les plus jeunes. Ne serait-ce pas là une situation plus équitable ?

Lire l'article de Vincent Bernard sur ObjectifEco : http://www.objectifeco.com/immobilier/business-de-limmobilier/prix-de-limmobilier/la-baisse-des-prix-de-limmobilier-une-bonne-nouvelle-pour-leconomie.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire