lundi 24 octobre 2011

Les notaires anticipent un fort ralentissement du marché

Si on dénombrait sur un an à fin juin 2011 selon les statistiques du Conseil supérieur du notariat 812.000 ventes, celui-ci s'attend à ce que ce chiffre tombe pour l'année 2011 en dessous des 783.000 ventes de 2010, malgré une probable accélération avant l'entrée en vigueur des nouvelles conditions d'imposition des plus-values, et soit encore "significativement" en dessous en 2012 : c'est ce qui ressort de la dernière note de conjoncture des notaires de France diffusée le 20 octobre. La tendance sur les prix dans l'ancien est selon eux à la stabilisation en Ile-de-France mais "les évolutions devraient rester positives sur les marchés actuellement dynamiques (...), en raison d'une pénurie d'offres", indique la note.

Quant à la promotion immobilière, les ventes de logements aux particuliers sont en retrait de 22,6% entre les deuxièmes trimestres 2010 et 2011, dont 21,8% en collectif. Les mises en vente reculent de 8,6%. Douze régions connaissent une baisse simultanée des ventes et des mises en vente. Il en résulte une hausse modérée (1,5%) du nombre de logements proposés à la vente (68.100) et le délai d'écoulement moyen passe de 7 mois à plus de 8 mois et demi. Cette hausse de l'encours concerne notamment l'Ile-de-France et la région Rhône-Alpes. Le prix moyen au m² des appartements vendus au deuxième trimestre 2011 est supérieur de 7,7% à ce qu'il était un an auparavant, avec des hausses prononcées en Auvergne, Bretagne et Ile-de-France, tandis que le prix moyen des maisons individuelles ne s'est accru que de 1,8%... 

La fin de l'année devrait être, comme il est d'usage, plus dynamique, en raison d'une accélération conjoncturelle avant le 31 décembre des ventes dans le neuf liée à la fin du dispositif Scellier BBC à taux plein, et avant d'éventuels aménagements fiscaux à venir. Mais les volumes de ventes de l'année 2010, soit 115.000, ne seront certainement pas atteints et ne devraient certainement pas dépasser les 100.000 transactions...

Source : UniversImmo

1 commentaire:

  1. La dernière note de conjoncture des notaires n'est vraiment pas des plus réjouissantes... surtout pour 2012 ! Ici, http://www.appelimmo.fr/Info-Actualites/Informations-sur-l-immobilier/Immobilier-France/Tendance-marche-immobilier-2011-20111027, 2012 est justement envisagée comme une année morose pour l'immobilier ! Malgré tout, 33% des français se voient propriétaires d'ici deux ans...

    RépondreSupprimer