samedi 6 août 2011

Les aides au logement bondissent sous l'effet de la crise

Les effets de la crise commencent à peser sur les dépenses publiques pour le logement. Selon Les Echos, elles devraient progresser cette année de 2,6%, contre 1,7% en 2010, atteignant 16,4 milliards d'euros. La somme prend en compte l'aide personnalisée au logement (APL), l'allocation de logement sociale (ALS) et l'allocation de logement familiale (ALG).

Les aides sont versées en fonction des revenus de l'année n-2. En 2011, ce sont donc les ressources de 2009, en berne sous l'effet de la crise économique, qui déterminent si le locataire aura droit ou non à une aide. Ce qui explique la progression des dépenses, supportées par l'Etat et la Sécurité sociale.
Logiquement, le montant des aides versées est aussi sensible à l'évolution du chômage. Les plafonds des loyers qui donnent droit aux aides ont d'ailleurs été relevés de 1,1% cette année, contre 0,3% en 2010.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire